Vente de soins de la peau de prolongation de la durée de vie utile

Résumés

LE Magazine en novembre 2008
Résumés

Plaque athérosclérotique

Identification du patient vulnérable avec la plaque rupture-encline.

La maladie cardio-vasculaire athérosclérotique est la principale cause de la morbidité et de la mortalité aux Etats-Unis, et l'épidémie d'obésité combinée avec le vieillissement de la population semble destinée augmenter la charge de cette maladie. L'évaluation des risques cardio-vasculaire traditionnelle explique <50% de la variabilité dans le risque aux Etats-Unis. Par conséquent, une identification mieux et plus efficace des personnes au risque cardio-vasculaire élevé est nécessaire. Notre compréhension de l'athérosclérose a décalé d'une maladie focale dont le cachet est des symptômes provoqués par une sténose grave à une maladie systémique caractérisée par l'inflammation endothéliale du dysfonctionnement (ED) et de la plaque, avec le potentiel pour la rupture et la thrombose principalement dans ceux avec la sténose sous-critique. Sous le nouveau paradigme, les cliniciens exigent des stratégies mises à jour d'évaluer mieux la qualité de la plaque artérielle. Les outils efficaces pour la prévention primaire et secondaire de la crise cardiaque et de la course incluent la modification de mode de vie, les thérapies intensives de réduction de tension artérielle, et de lipide-modification. On comprend que maintenant ces interventions diminuent l'inflammation de plaque et favorisent de ce fait la stabilité de plaque. phospholipase Lipoprotéine-associée A (2) (le LP-PLA (2)) semble être un marqueur spécifique de l'inflammation de plaque qui peut jouer un rôle direct dans la formation de la plaque rupture-encline. En revanche, les facteurs de risque traditionnels, la mesure de lipide, et la plupart des modalités vasculaires de représentation n'évaluent pas directement le potentiel ischémique aigu dans le mur artériel. LP-PLA de mesure (2) nivelle en sérum humain ou le plasma est non envahissant et relativement peu coûteux. LP-PLA (2) peut fournir médicalement les informations importantes supplémentaires qui les expositions que les patients ont un haut niveau d'activité athérosclérotique de la maladie comme manifesté par l'inflammation vasculaire, l'ED, et le risque accru pour la progression vers la plaque rupture-encline.

AM J Cardiol. 16 juin 2008 ; 101 (12A) : 3F-10F

La base moléculaire de la plaque vulnérable : rôle thérapeutique potentiel pour l'immunomodulation.

BUT D'EXAMEN : L'athérosclérose est maladie inflammatoire/immunisée chronique impliquant les types multiples de cellules comprenant des monocyte-macrophages, des lymphocytes T, des mastocytes, et des cellules endothéliales. Par des études récentes le rôle du système immunitaire sur le développement de l'athérosclérose et des approches pour moduler cette réponse sont élucidés. RÉSULTATS RÉCENTS : L'utilisation des statins, des agonistes de PPARgamma ou des inhibiteurs lipoprotéine-associés de la phospholipase A2 (Lp-PLA2) peut jouer un rôle en réduisant la progression de l'athérosclérose par des voies immunomodulatrices. LDL oxydé polarise le développement vers le sous-ensemble pro-inflammatoire du lymphocyte T Th1 et recrute des macrophages dans le mur vasculaire. IFNgamma, produit par les cellules Th1, empêche des effets de PPARgamma. Les niveaux Lp-PLA2 se corrèlent avec un plus grand risque d'événements ischémiques récurrents dans les patients présent avec des syndromes coronaires aigus ou l'infarctus du myocarde. RÉSUMÉ : La recherche récente a prouvé que les voies immunisées jouent un rôle important dans le développement et la progression de l'athérosclérose. Les médicaments utilisés généralement, spécifiquement statins et quelques agonistes de PPARgamma, ont démontré effets anti-inflammatoires/immunisés indépendants à leur mode primaire d'action. Le traitement des agents infectieux a prouvé évasif dans l'arène clinique. Les agents nouveaux visant des voies immunisées et inflammatoires peuvent prouver salutaire en réduisant la progression et l'instabilité de la plaque athérosclérotique.

Curr Opin Cardiol. 2007 nov. ; 22(6) : 545-51

Expression augmentée de Lp-PLA2 et de lysophosphatidylcholine dans les plaques athérosclérotiques carotides symptomatiques.

FOND ET BUT : Phospholipase lipoprotéine-associée de circulation A (2) (le LP-PLA (2)) a émergé comme biomarker nouveau pour des maladies cardio-vasculaires. Cependant, la corrélation entre l'expression de plaque du LP-PLA (2) et effort oxydant de plaque, inflammation, et stabilité aussi bien que les restes cliniques de présentation mal définis, particulièrement pour la maladie cérébrovasculaire. Par conséquent, cette étude a été réalisée pour évaluer l'hypothèse que LP-PLA (2) l'expression est plus haute dans symptomatique que dans les plaques carotides asymptomatiques des patients subissant l'endarterectomy carotide. MÉTHODES : L'expression du LP-PLA (2) dans 167 plaques d'artère carotide a été déterminé par immunoblotting et immunostaining. L'effort, l'inflammation, et la stabilité oxydants de plaque ont été mesurés par l'oxydase p67phox de NAD (P) H et immunoblotting de MMP-2, l'immunoreactivity oxydé de LDL (oxLDL), le macrophage et souillure rouge du collagène de Sirius. La concentration de 16:0 de Lysophosphatidylcholine (lysoPC) a été mesurée dans 55 plaques utilisant la spectrométrie de masse de tandem de chromatographie liquide. RÉSULTATS : LP-PLA (2) l'expression était sensiblement plus haute dans les plaques des patients symptomatiques que les patients asymptomatiques (1.66+/-0.19 contre 1.14+/-0.10, P<0.05) et localisé principalement pour épauler et les secteurs de noyau nécrotiques de lipide dans le colocalization avec le contenu d'oxLDL et de macrophage. De même, LP-PLA (2) l'expression a été liée au contenu de collagène, qui était inférieur dans les plaques des patients symptomatiques que dans les plaques des patients asymptomatiques (9.1+/-2.2 contre 18.5+/-1.7% de souillure/champ, P<0.001). La concentration de plaque de LysoPC était sensiblement plus haute dans les plaques de symptomatique que les patients asymptomatiques (437.0+/-57.91 contre 228.84+/-37.00 mmol/L, P<0.05). CONCLUSIONS : Des plaques symptomatiques d'artère carotide sont caractérisées par les plus grands niveaux de LP-PLA (2) et son lysoPC de produit dans la corrélation avec des marqueurs d'effort, d'inflammation, et d'instabilité oxydants de tissu. Ces résultats soutiennent fortement un rôle pour Lp-PLA2 dans la pathophysiologie et la présentation clinique de la maladie cérébrovasculaire.

Course. 2008 mai ; 39(5) : 1448-55

phospholipase Lipoprotéine-associée A2 : un marqueur de risque ou un facteur de risque ?

Des biomarkers cardio-vasculaires multiples sont associés au risque accru de la maladie cardio-vasculaire (CVD). phospholipase Lipoprotéine-associée A (2) (le LP-PLA (2)) semble être relativement unique dans sa spécificité élevée pour et la voie causale de l'inflammation de plaque. Dans les populations primaires et secondaires d'étude de prévention, LP-PLA (2) a été uniformément associé à un risque cardio-vasculaire plus élevé, et l'évaluation de risque semble être relativement inchangée par l'ajustement pour des facteurs de risque conventionnels de CVD. Les rapports de risque étaient semblables, si la concentration de masse ou l'activité de l'enzyme a été mesurée. Le but de cet article est de passer en revue les preuves pour l'utilité clinique de LP-PLA (2), comme marqueur de risque et comme facteur de risque impliqué dans la voie causale de l'inflammation de plaque et la formation de la plaque rupture-encline.

AM J Cardiol. 16 juin 2008 ; 101 (12A) : 11F-22F

phospholipase Lipoprotéine-associée A2 : un facteur prédictif indépendant des événements de maladie de l'artère coronaire dans la prévention primaire et secondaire.

Ces dernières années, l'athérosclérose est devenue reconnue comme maladie inflammatoire dont l'activité peut être évaluée en circulant des biomarkers. Avec la protéine C réactive (CRP), phospholipase lipoprotéine-associée A (2) (le LP-PLA (2)) peut maintenant être considéré comme comme biomarker avec des preuves accumulées suffisantes pour soutenir son application dans la pratique clinique. LP-PLA (2) en appelle particulièrement en raison de sa spécificité vasculaire, qui dérive directement de son rôle en pathophysiologie de plaque. Cet article passe en revue les points culminants des études >25 épidémiologiques éventuelles maintenant éditées sur le LP-PLA (2) comme marqueur de risque dans la prévention primaire ou secondaire. Ces procès démontrent des corrélations généralement cohérentes entre LP-PLA élevé (2) des niveaux et le risque accru pour des événements cardio-vasculaires, même après l'ajustement multivariable pour des facteurs de risque traditionnels, avec rudement un doublement du risque lié aux niveaux supérieurs de quantile. En outre, LP-PLA (2) en tant que facteur prédictif de risque s'est avéré indépendant et complémentaire derrière la haut-sensibilité CRP. Ces résultats d'étude combinés avec des recommandations de l'association/des centres américains de coeur pour la lutte contre la maladie (AHA/CDC) et le programme éducatif national III de cholestérol (NCEP III) suggèrent que LP-PLA (2) pourrait mieux être employé dans la pratique clinique en vigueur de raffiner la prévision de risque dans ceux au risque cardio-vasculaire intermédiaire. Un groupe de plus en plus répandu au risque intermédiaire montré pour tirer bénéfice du LP-PLA (2) la modification de risque est la population avec le syndrome métabolique cardio-vasculaire, médicalement identifié en tant que patients de poids excessif présentant des configurations de dyslipidemia, de dysglycemia, et d'hypertension mélangés. Une application supplémentaire soutenue par ces études est davantage de stratification de risque de hauts patients de risque (souvent secondaire) dans un groupe très à haut risque, pour qui une cible plus agressive pour la lipoprotéine à basse densité de <70 mg/dl (1 mg/dl = 0,02586 mmol/L) est maintenant recommandé comme but thérapeutique raisonnable.

AM J Cardiol. 16 juin 2008 ; 101 (12A) : 23F-33F

la phospholipase Lipoprotéine-associée A2 est un facteur prédictif indépendant de maladie cardiaque coronaire d'incident dans une population plus âgée apparent en bonne santé : Rancho Bernardo Study.

OBJECTIFS : les niveaux Lipoprotéine-associés de la phospholipase A2 (Lp-PLA2) prévoient la maladie cardiaque coronaire d'incident (CHD) dans les adultes sans CHD connu, indépendant des facteurs de risque de maladie cardiaque. Nous avons examiné si l'association indépendante était évidente dans des adultes plus âgés. FOND : Des niveaux de sérum de Lp-PLA2, une enzyme qui hydrolyse les phospholipides oxydés pour rapporter les particules potentiellement proatherogenic, ont été associés à CHD et peuvent aider à prévoir le risque cardio-vasculaire. MÉTHODES : Les participants étaient 1.077 hommes de communauté-logement et femmes, âge moyen 72 ans, qui n'ont eu aucun CHD connu à la ligne de base (1984 1987) quand des prises de sang et les données de facteur de risque ont été rassemblées. Des participants ont été suivis pour des événements de CHD pour un moyen de 16 ans, jusqu'en 2002. Des modèles de régression proportionnels de risques de Cox ont été employés pour examiner l'association du sérum Lp-PLA2 avec l'incident CHD (infarctus du myocarde, angine, ou revascularisation coronaire). RÉSULTATS : Les niveaux Lp-PLA2 se sont franchement corrélés avec l'âge (r = 0,09), l'indice de masse corporelle (r = 0,11), la lipoprotéine à basse densité (r = 0,37), les triglycérides (r = 0,25), et la protéine C réactive (r = 0,10), et se sont négativement corrélés avec de la lipoprotéine de haute densité (r = -0,27) (tout p < 0,05). Pendant le suivi, 228 participants ont eu des événements de l'incident CHD. les niveaux Lipoprotéine-associés de la phospholipase A2 dans les deuxièmes, troisième, et quatrièmes quartiles ont prévu un plus grand risque de CHD comparé au plus bas quartile (rapports de risque 1,66, 1,80, et 1,89, respectivement ; p < 0,05 pour chacun). Cette association a persisté après ajustement à la protéine C réactive et à d'autres facteurs de risque de CHD. CONCLUSIONS : Les niveaux Lp-PLA2 élevés prévoient des événements de CHD dans les adultes plus âgés apparent en bonne santé, indépendant des facteurs de risque de CHD.

J AM Coll Cardiol. 4 mars 2008 ; 51(9) : 913-9

phospholipase Lipoprotéine-associée A2 et risque de course.

Frottez est la deuxième-principale cause du décès dans le monde entier et est une maladie de neutralisation des adultes plus âgés et plus jeunes. La course est également parmi les désordres le plus fortement évitables parce qu'il y a des facteurs de risque bien définis et des préventifs. L'établissement de nouveaux marqueurs ou de facteurs de risque pour l'évaluation des risques de course fournit une nouvelle avenue pour la prévention de course. phospholipase Lipoprotéine-associée A (2) (le LP-PLA (2)) est une enzyme qui hydrolyse les phospholipides oxydés, libérant le lysophosphatidylcholine, qui a les propriétés proinflammatory vraisemblablement impliquées dans le développement de l'athérosclérose et de la rupture de plaque. En 2005, le LP-PLA (2) l'analyse de sang a été approuvée par les USA Food and Drug Administration (FDA) pour évaluer le risque de course ischémique et de maladie de l'artère coronaire. Dans des études épidémiologiques, la lipoprotéine -cholestérol à basse densité et d'autres facteurs de lipide ne se sont pas avérés à facteurs prédictifs cohérents de risque de course. LP-PLA (2) les mesures, d'autre part, ont montré une association cohérente avec le risque de course, conférant environ une augmentation de 2 fois d'occurrence de course. Cette relation a été étudiée dans les deux première et récurrente course et est passée en revue en cet article. D'une manière primordiale, une étude récente a maintenant prouvé que LP-PLA (2) peut augmenter le secteur sous la courbe au delà de cela des facteurs de risque et de la protéine C réactive cardio-vasculaires traditionnels. Par conséquent, LP-PLA (2) la détermination peut fournir une occasion pivotalement de classifier convenablement les personnes précédemment mauvaises qui sont réellement à haut risque de la course et nécessitant l'intervention agressive de course.

AM J Cardiol. 16 juin 2008 ; 101 (12A) : 34F-40F

la phospholipase Lipoprotéine-associée A2, la protéine C réactive de haut-sensibilité, et le risque pour la course ischémique d'incident chez les hommes d'une cinquantaine d'années et les femmes dans le risque d'athérosclérose aux Communautés (ARIC) étudient.

FOND : On a rapporté que la mesure des marqueurs inflammatoires identifie des personnes au risque accru pour la course ischémique. la phospholipase Lipoprotéine-associée A2 (Lp-PLA2) est une enzyme proinflammatory sécrétée par des macrophages. Nous avons évalué des niveaux de Lp-PLA2 et de protéine C réactive (CRP) avec des facteurs de risque traditionnels pour examiner leur relation à la course ischémique. MÉTHODES : Un modèle proportionnel de risques a été employé dans une étude éventuelle de cas-cohorte de 12.762 hommes et femmes d'une cinquantaine d'années apparent en bonne santé dans le risque d'athérosclérose dans l'étude des Communautés (ARIC) qui ont été observées pendant environ 6 années. RÉSULTATS : Les niveaux moyens de Lp-PLA2 et de CRP ajustés au sexe, à la race, et à l'âge étaient plus élevés dans les 194 cas de course que les 766 noncases, tandis que le niveau à basse densité de la lipoprotéine -cholestérol (LDL-C) n'était pas sensiblement différent. Lp-PLA2 et niveaux de CRP ont été associés à la course ischémique après ajustement pour l'âge, le sexe, et la race : les rapports de risque étaient 2,23 pour le plus haut contre le plus bas tertile de Lp-PLA2 et 2,70 pour le niveau de CRP plus haut que 3 contre plus humblement que 1 mg/l. Dans un modèle que le tabagisme inclus, l'hypertension systolique, les niveaux de lipides, et le diabète, les niveaux de Lp-PLA2 et de CRP dans la catégorie la plus élevée ont été associé aux rapports de risque de 1,91 (intervalle de confiance de 95%, 1.15-3.18 ; P = .01) et 1,87 (intervalle de confiance de 95%, 1.13-3.10 ; P = .02), respectivement. Les personnes avec des hauts niveaux de CRP et de Lp-PLA2 étaient au plus gros risque après ajustement aux facteurs de risque traditionnels comparés aux personnes avec les niveaux bas de chacun des deux, tandis que d'autres étaient au risque intermédiaire. CONCLUSION : Les niveaux de Lp-PLA2 et de CRP peuvent être complémentaires au delà des facteurs de risque traditionnels en identifiant les personnes d'une cinquantaine d'années au risque accru pour la course ischémique.

Interne Med. de voûte 28 novembre 2005 ; 165(21) : 2479-84

la phospholipase Lipoprotéine-associée A2 prévoit la progression du risque vasculopathy et plus grand cardiaque d'allograft d'événements cardio-vasculaires dans des patients de transplantation cardiaque.

FOND : la phospholipase Lipoprotéine-associée A2 (Lp-PLA2) est un facteur de risque pour la maladie de l'artère coronaire (DAO) dans les patients nontransplant. Nous avons évalué l'association entre Lp-PLA2, vasculopathy cardiaque d'allograft (CAV) évalué par l'ultrason 3D intravasculaire, et incidence des événements défavorables cardiaques dans des destinataires de transplantation cardiaque. MATÉRIAUX ET MÉTHODES : Des prises de sang de jeûne ont été obtenues et stockées d'une section transversale de 112 destinataires cardiaques de greffe s'occupant de la clinique cardiaque de greffe de Mayo en 2000 à 2001, moyen de 4,7 ans après greffe. Lp-PLA2 a été mesuré en parties aliquotes de plasma utilisant un immunoessai enzyme-lié. Cinquante-six de ces patients plus tard a subi deux études intravasculaires de l'ultrason 3D en 2004 à 2006 12 mois de distant. Les événements (cv) cardio-vasculaires ont inclus l'intervention coronaire percutanée, le pontage de l'artère coronaire greffant (CABG), la réduction de la fraction ventriculaire gauche d'éjection (LVEF) < ou =45% secondaire à la mort de CAV et de cv. RÉSULTATS : Le niveau Lp-PLA2 élevé a été associé à l'augmentation du volume de plaque (r=0.43, P=0.0026) et des pour cent de volume de plaque (r=0.45, P=0.0004). L'association est demeurée significative après ajustement aux variables cliniques et de lipide. Pendant le suivi de 5.1+/-1.6 ans, 24 événements défavorables de cv se sont produits dans 15 de 112 patients de transplantation cardiaque (de 13%). Lp-PLA2 level>236 ng/mL (plus haut tertile) a identifié un sous-groupe de patients ayant une augmentation de 2,4 fois de risque relatif pour le point final combiné des événements de cv (intervention coronaire percutanée, mort de CABG, de LVEF<45%, et de cv ; Ci 1.16-5.19, P=0.012) comparé aux patients avec Lp-PLA2< ou =236 ng/mL de 95%. CONCLUSIONS : Lp-PLA2 est indépendamment associé à la progression de CAV et prévoit une incidence plus élevée des événements de cv et de la mort de cv dans les greffés. Ceci qui trouve soutient le concept que l'inflammation systémique est un médiateur important de CAV. Lp-PLA2 peut être un marqueur utile pour le risque de CAV et une cible thérapeutique dans les patients posttransplant.

Transplantation. 15 avril 2008 ; 85(7) : 963-8

Association de la phospholipase lipoprotéine-associée A2 avec la calcification coronaire parmi les hommes américains et japonais.

FOND : Nous avons précédemment rapporté que la prédominance de la calcification d'artère coronaire (CAC) était sensiblement inférieure parmi le Japonais aux hommes américains en dépit d'un profil moins favorable de beaucoup de facteurs de risque traditionnels chez les hommes japonais. Pour déterminer si des niveaux lipoprotéine-associés de la phospholipase A2 (Lp-PLA2) sont liés à la différence dans la prédominance du CAC entre les deux populations. MÉTHODES : Un total de 200 hommes âgés 40-49 ans ont été examinés : 100 résidents le comté d'Allegheny, en Pennsylvanie, aux Etats-Unis, et 100 résidents dans la ville de Kusatsu, Shiga, Japon. Le score coronaire de calcium (CCS) a été évalué par la tomographie d'électron-faisceau, les niveaux Lp-PLA2, les sous-classes (RMN) de résonance magnétique nucléaires de lipoprotéine, et d'autres facteurs ont été évalués en 2001-2002. RÉSULTATS : Les niveaux Lp-PLA2 étaient plus élevés parmi l'Américain que les hommes japonais (moyen +/- écart type 301,7 +/- 82,6 contre 275,9 +/- 104,7 ng/mL, respectivement, p=0.06). Parmi tous les hommes japonais et ceux avec du cholestérol de la lipoprotéine de faible densité (LDL) > ou le =130 mg/dl, il y avait une association inverse de la prédominance de CCS>0 avec les groupes tertile de niveaux Lp-PLA2 (p=0.08 et p=0.03, respectivement). Les hommes américains n'ont eu aucune association entre CCS>0 avec les groupes tertile de Lp-PLA2 (p=0.62). Bien que Lp-PLA2 parmi les deux populations se soit corrélé franchement avec LDL et cholestérol total, les hommes américains et japonais ont eu différentes corrélations avec les sous-classes RMN de lipoprotéine. Le rapport élevé rapporté de chance pour CCS>0 parmi l'Américain comparé aux hommes japonais n'a pas été réduit après ajustement aux niveaux Lp-PLA2. CONCLUSION : Lp-PLA2 peut avoir différents mécanismes d'action parmi les hommes américains et japonais. Les niveaux Lp-PLA2 ne peuvent pas expliquer les différences observées de CAC entre les deux populations.

J Epidemiol. 2007 nov. ; 17(6) : 179-85

Suite à la page 3 de 4