BROMELAIN



Table des matières

barre

Sur la pharmacologie du bromelain : une mise à jour surtout en ce qui concerne les études des animaux sur des effets dépendants de la dose.

Planta Med (ALLEMAGNE, OCCIDENTALES) en juin 1990, 56 (3) p249-53

Le bromelain, un complexe normalisé des protéases de l'usine d'ananas, est absorbé sans changement de l'intestin des animaux à un taux de 40% ; chez des expériences sur des animaux on l'a avéré avoir les effets principalement d'anti-oedème, anti-inflammatoires, et de coagulation-empêcher. Ces effets sont dus à une amélioration de l'activité de sérum et de l'inhibition fibrinolytiques de la synthèse de fibrinogène, aussi bien qu'à une dégradation directe de fibrine et de fibrinogène. Le bromelain abaisse le kininogen et le sérum et le tissu de bradykinin nivelle et a une influence sur la synthèse de prostaglandine, de ce fait agissant anti-inflammatoires. Dans in vitro et chez les études des animaux, des tumeurs expérimentalement induites ont pu être empêchées par. Bien que beaucoup d'études ne donnent pas des données statistiques étendues, les effets du bromelain chez les études des animaux semblent être dépendants de la dose. Des enquêtes postérieures doivent être effectuées.



Épitopes de phospholipide pour des anticorps de souris contre les érythrocytes bromelain-traités de souris.

Immunologie (ANGLETERRE) en septembre 1987, 62 (1) p11-6

La réactivité des anticorps de souris contre les érythrocytes bromelain-traités de souris (BrMRBC) avec des épitopes de phospholipide a été évaluée par ELISA, utilisant quatre clones des anti-BrMRBC anticorps monoclonaux qui ont eu des idiotypes distincts les uns des autres. Les quatre anticorps pourraient lier aux lipoprotéines à basse densité (LDL) de l'humain et du poulet, mais pas à LDL de souris et de rat. Quant aux liposomes des phospholipides naturels, tous les clones mis à réagir avec des liposomes de phosphatidylcholine, et certains d'entre elles ont pu réagir avec des liposomes des sphingomyélines, du phosphatidylglycerol, de l'acide phosphatidylic ou du cardiolipin. Pour des liposomes de phosphatidylcholine synthétique avec différents acides gras, la longueur des chaînes de carbone et le nombre de chaînes insaturées de carbone des acides gras ont nettement affecté la liaison de chaque anticorps monoclonal aux liposomes. L'addition du phosphate ou du stearylamine dicétylique aux liposomes de phosphatidylcholine a changé la réactivité des liposomes. Ces résultats soutiennent la vue que les anti-BrMRBC anticorps de souris peuvent identifier les résidus convenablement espacés de phosphorylcholine sur la surface des liposomes de phospholipide, LDL et cellules. Les quatre clones ont eu les capacités semblables pour lier à LDL aussi bien qu'à BrMRBC, mais ils ont eu des capacités évidemment différentes pour lier aux liposomes de phospholipide ; les épitopes sur des liposomes de phospholipide utilisées dans la présente étude n'étaient pas aussi parfaits quant à réagissent bien avec du chaque anti-BrMRBC anticorps.

image