Vente de soins de la peau de prolongation de la durée de vie utile

Fibroids utérins

Intervention chirurgicale

Quelques femmes préfèrent intervention chirurgicale abdominale/pelvienne (un myomectomy) qui enlève les fibroids et le tissu de muscle, mais épargnent l'utérus. Cependant, 15-30% de femmes qui font exiger un myomectomy par la suite davantage de chirurgie parce que les fibroids peuvent se reproduire. Un myomectomy exige une recherche pour un chirurgien très compétent parce qu'une plus grande compétence est exigée de la procédure. Même si une femme n'est pas préoccupée par protéger sa fertilité, un myomectomy devrait encore être considéré comme alternative à une hystérectomie. Une hystérectomie semble être un sacrifice trop grand pour une condition qui est considérée 99,9% bénins du temps. Cependant, 30% d'hystérectomies exécutées sont d'enlever des fibroids.

On le pense que beaucoup de la réaction sexuelle d'une personne est psychique d'origine. Par conséquent, si une femme considère que sa féminisation interne est une partie de son mystique sexuel, puis l'absence de son utérus pourrait s'avérer être son démantèlement : 25% de femmes qui ont un rapport d'hystérectomie ont augmenté la difficulté devenant sexuellement réveillée et puis de avoir un orgasme décevant, s'il se produit. L'utérus se contracte sur les impulsions de l'orgasme, rendant la sensation plus profonde et plus satisfaisante. L'utérus répond également plaisamment à la stimulation de sein. Sans utérus, aucune une telle réponse ne se produit. Quand l'utérus est enlevé en raison des fibroids, les ovaires sont habituellement laissés intacts. Ceci diminue la dégradation.

La recherche indique qu'une nature sexuelle maintenue retarde le vieillissement. Quelques femmes racontent le retrait de leur utérus en tant qu'entrer dans la salle d'opération jeune et émergence vieille. On observe fréquemment le dysthymia chronique (découragement). Beaucoup de femmes sont également déçues dans leur manque de contrôle de vessie après chirurgie. D'autres sont infestés par les adhérences intestinales qui ne sont pas considérées chirurgie abdominale suivante rare et peuvent réellement être potentiellement mortelles. Des solutions de rechange à la chirurgie radicale devraient d'abord être soigneusement explorées avant que n'importe quelle décision à fonctionner soit prise.